Un été trop chaud

Un été trop chaud — 2004.

Crayon sur papier.
12 × 21,4 cm.

Reproduction jet d'encre, édition limitée,
Galerie Archetype, Bruxelles, 2005.
30,6 × 20,5 cm.

Acquisition d'un exemplaire par
le Centre de la Gravure, La Louvière, Belgique.

Lorsque je découvre des insectes morts et intacts — éphémères, coccinelles, araignées —, je les récupère soigneusement pour les dessiner. Je suis touchée par la mécanique complexe de ces corps minuscules et fragiles, par leurs vies brèves et besogneuses... Le dessin est pour moi un support d'observation autant que de réflexion, et ma relation fascinée avec la beauté comme avec la violence du monde s'exprime aussi bien à travers l'étude d'insectes que de villes en décombres.

Lucile Bertrand - Un été trop chaud